Mission

 

Fondée en 1981, l’Association québécoise des marionnettistes (AQM) a pour mission la reconnaissance, le développement et le rayonnement des arts de la marionnette. Elle rassemble parmi ses membres les praticiens, les compagnies et les artistes professionnels du milieu, ainsi que les organismes culturels et toutes les personnes intéressées par les arts de la marionnette.

Mandats

 

L’AQM exerce ses actions dans le but de représenter le milieu, de favoriser sa reconnaissance par ses pairs et par le public, de faciliter la circulation de l’information, de veiller à la formation continue et de promouvoir la présence des artistes de la profession sur les scènes nationale et internationale par le biais de son engagement au sein de l’Union internationale de la marionnette (UNIMA).

 

Représenter et valoriser les arts de la marionnette


La marionnette est un art ancestral qui participe à l’évolution des mouvements artistiques actuels; la marionnette honore la matière et la vie, transpose le réel, incarne les rêves et revendique un monde pensant, imaginatif et meilleur. La marionnette est un art mature qui peut se déployer dans plusieurs domaines tels que le théâtre, le cinéma, la télévision et le numérique. L’AQM et les artistes québécois du milieu réclament la reconnaissance de la marionnette en tant qu’art majeur et souhaitent faire connaître les exigences particulières de leur métier.

L’Association québécoise des marionnettistes produit, depuis plusieurs années déjà, la revue Marionnettes et toute une panoplie de documents qui dressent le portrait de la création marionnettique au Québec, qui rendent compte des différents événements qui en ont marqué l’histoire et qui témoignent des réalités, des enjeux et du dynamisme de la pratique d’ici.

 

Stimuler l’avancement professionnel et disciplinaire


Depuis plusieurs années déjà, l’AQM développe une offre de formation continue de qualité avec le soutien financier d’Emploi-Québec et parfois en partenariat avec des organismes du milieu, répondant ainsi à une demande persistante de la part des marionnettistes québécois, de créer des occasions de perfectionner leur art en se penchant sur des sujets tels que la manipulation, la fabrication, la dramaturgie, en passant par la réalisation vidéo, la musique, le théâtre d’objets, le théâtre d’ombres et plusieurs disciplines connexes.

 

Animer la vie associative 


L’AQM organise diverses activités visant l’essor de la discipline : colloques, rencontres thématiques avec ses 
membres, entretiens et formations avec des marionnettistes étrangers de passage au Québec, en plus de tenir plusieurs séances de l’Université populaire des arts de la marionnettes (UPAM) chaque année.

 

Soutenir le développement et le rayonnement de la Maison internationale des arts de la marionnette (MIAM)


Fondée à l’initiative de l’Association québécoise des marionnettistes et de Casteliers, la Maison internationale des arts de la marionnette (MIAM) a ouvert ses portes à l’automne 2018. Ce centre de création de diffusion, de formation et de médiation est entièrement voué aux arts de la marionnette. 

Basée sur la collaboration et la mutualisation des ressources, la MIAM est avant tout un lieu ouvert et développé par la communauté. Ses espaces en location et ses activités sont autant animés par ses fondateurs, ses partenaires et ses utilisateurs, permettant ainsi une programmation polyvalente, spontanée et toujours en évolution.

L’AQM s’implique activement au sein de la MIAM en participant aux comités de concertation: financement, communications et cohabitation. L’Association embauche également parmi ses employés, une ressource dédiée au poste de l’accueil de la Maison.

Depuis l’ouverture de la Maison internationale des arts de la marionnette, l’AQM y tient la grande majorité de ses activités, dont plusieurs de ses stages professionnels, des conférences et divers rassemblements avec ses membres.

 

Promouvoir ses membres sur le plan national et international


L’AQM assure la présence des arts de la marionnette au cœur de la vie culturelle du Québec et d’ailleurs. Elle siège au conseil d’administration du 
Conseil québécois du théâtre (CQT) ainsi qu’aux comités Formation continue de cet organisme.  

Par l’entremise de délégués nommés sur différents conseils d’administration, l’AQM accomplit un important travail de représentation au Québec.

Au sein d’organismes tels que le Conseil québécois du théâtre, Compétence Culture, la Quebec Drama Federation, elle participe également aux grands débats actuels et y inscrit la vision de ses membres. 

Aux niveaux canadien et international, l’AQM siège au conseil d’administration d’UNIMA-Canada en tant que représentante d’UNIMA-Canada, section Québec. Deux des trois conseillers d’UNIMA-Canada sont issus de la section Québec. Ceux-ci sont présents aux diverses rencontres de l’UNIMA internationale, sans compter que plusieurs membres de la section Québec siègent sur 6 des 16 commissions de travail de l’UNIMA internationale.

L’AQM tient également plusieurs événements de réseautage dont La rencontre internationale de réseautage professionnel de Casteliers qui réunit les diffuseurs internationaux et québécois invités dans le cadre du Festival de Casteliers et les membres professionnels de l’AQM au mois de mars depuis une dizaine d’années. De plus, en collaboration avec le Festival international des arts de la marionnette à Saguenay (FIAMS), chaque deux ans, l’AQM mets sur pied les Présentations express suivies du cocktail des professionnels, une occasion en or pour les marionnettistes présents ainsi que les invités du festival de se retrouver dans une ambiance décontractée.

 

Agir à titre de représentant du Québec au sein de l’UNIMA


Depuis 1986, l’AQM est reconnue par l’Union internationale de la marionnette (UNIMA) comme Centre UNIMA-Canada (section Québec) et y est représentée par
deux conseillers qui participent activement aux travaux de cette organisation. L’implication assidue de ces délégués, au cours des vingt dernières années, a grandement contribué au rayonnement international de la créativité et du savoir-faire des marionnettistes québécois. Ces liens entre les marionnettistes d’ici et d’ailleurs demeurent aussi une façon essentielle de rester à l’affût des courants qui animent cet univers.

En savoir plus sur l’UNIMA.