Théâtre à Bout Portant

À propos

Personne contact

Vicky Côté

Nom

Théâtre à Bout Portant

Membre depuis

4 ans

Coordonnées

772 Notre-Dame, La Baie, Qc, G7B 2T9
theatreaboutportant@live.fr
418-290-0207

Site internet

http://www.theatreaboutportant.com

Page Facebook

http://www.facebook.com/pages/Th%C3%A9%C3%A2tre-%C3%A0-Bout-Portant/194186550635096

Type de membres

Compagnies

Description

Fondé en 2008 par Vicky Côté, le Théâtre à Bout Portant se donne pour mandat la recherche et la création, la production et la diffusion d’un théâtre où l’accent est essentiellement mis sur l’aspect corporel de l’interprétation. Il privilégie l’expérimentation de la gestualité, du jeu physique, dans la poursuite d’une démarche artistique singulière à la fois critique et esthétique.

Depuis sa création, ses univers plastiques ingénieux et dynamiques servent de trame aux propositions sensibles qui sont développées.

Les créations du Théâtre à Bout Portant parcourent les routes du Québec et de l’étranger et s’illustrent dans divers événements et festivals. Les Immondes (2008), RAGE (2009), Le Déclin des soleils de glace (2010), La Fuite des choses (2011), Strict Minimum (2012), Blindé (2015) et Haïkus de prison (2017) développent des thématiques propres, privilégiant des thèmes qui remettent en questions nos comportements et agissements. La gestuelle – principal vecteur de création – sert à la fois d’élément moteur au développement de l’action et de source d’images autant poétiques que réalistes.

Un soin particulier est aussi porté à l’environnement esthétique afin de soutenir directement le propos. Dans des univers mettant à profit les différentes composantes du spectacle (décors, costumes, accessoires…), ceux-ci sont considérés comme partie prenante de l’action (contraintes, personnification, présence sonore, extrapolation, manipulation…). La compagnie travaille à la croisée des disciplines, intégrant constamment manipulation, danse, performance, poésie…

Le Théâtre à Bout Portant tient à transmettre une approche sensible et un désir constant de renouvellement; ce qui en fait une jeune compagnie prometteuse dont la rigueur et l’ingéniosité du travail devient une signature maintes fois soulignée et récompensée par ses pairs et la critique.

Infos additionnelles

Prix et honneurs

Prix John-Hirsch (Vicky Côté)

Creative Award, Nanchong China international pupettry festival (Strict Minimum)

Prix du jury international LOJIQ, Bourse RIDEAU 2012 (Le Déclin des soleils de glace)
Prix Cartes Prem1ères 2012 (Cochons d’or)
– Cochon Plastique, meilleure scénographie, incluant costumes et accessoires (RAGE)
– Néo-Nochon, prix de l’innovation théâtrale, pièce ayant fait le plus preuve d’audace et d’innovation dans la création (RAGE)
Meilleure création, prix Cirque du Soleil, Festival Vue sur la Relève 2010 (RAGE)
Mention Spéciale du Jury, Bourse Objectif Scène 2010 (Les Immondes)

Extrait du dossier de presse

Strict Minimum
« Vicky Côté est une interprète de talent et sa performance dans Strict Minimum va directement en ce sens. Tout en arrivant à donner une personnalité distincte à ses deux mains, Côté occupe le double emploi de manipulatrice et de comédienne tout en conservant un équilibre constant entre ces deux fonctions »
– Joël Martel, Le Quotidien, septembre 2012

La Fuite des choses
« Une forte dose d’enfance, un univers proche du cirque, une salle métamorphosée et des comédiens dont le jeu physique impressionne. […] Un outil de réflexion pour les anciens enfants qui se demandent ce qu’ils ont perdu en vieillissant, hormis leurs cheveux. »
-Daniel Côté, Le Progrès-Dimanche, octobre 2011

Le Déclin des soleils de glace
« Le Déclin des soleils de glace » montre comment une vie peut devenir aussi factice qu’un décor de théâtre. […] Ses [le personnage] mésaventures illustrent bien des phénomènes, outre l’emprise excessive de la routine et l’impact que peuvent avoir les trahisons du corps. On pense aux troubles de l’esprit, à la solitude, à la déshumanisation du travail, bref, à tout ce qui ratatine l’âme dans notre charmante société. […] Sans jamais forcer le trait, ce qui n’est pas nécessaire en raison de l’efficacité de la mise en scène, qu’elle a signée, Vicky Côté emmène le spectateur jusqu’au point de rupture. Elle étonne par l’inventivité du décor, amuse par moment et surtout, provoque une réflexion salutaire à laquelle chacun a le loisir d’appliquer ses couleurs. Si ça rend une vie moins grise, ce sera déjà une réussite. »
– Daniel Côté, Journal le Quotidien, 20 novembre 2010

« C’est à une œuvre aux possibilités de lecture multiples que nous convient Vicky Côté et son Théâtre à Bout Portant. Un solo qui, par ses images, crée de nombreuses pistes de réflexion. […] Vicky Côté met à profit son expérience pour transformer son corps en principal vecteur de cette production. Proche du monde du mime, ses expressions et sa gestualité rappellent l’art des grands maîtres Deburau, Lecoq et Decroux. […] Une routine sous une installation forte. »
– Dario Larouche, Journal VOIR, 2 décembre 2010

RAGE
Simplicité, efficacité. Si c’est dans l’ingéniosité des détails qu’on reconnaît la force d’une œuvre théâtrale, RAGE, de Vicky Côté, a tout ce qu’il faut pour frapper.[…] Côté met à profit différents langages- celui du théâtre, bien sûr, mais aussi ceux des ombres chinoises, de la performance artistique et de la danse contemporaine, particulièrement efficaces. […] Une présence rare au sein de la mise en scène – de surcroît irréprochable.
– Jean-François Caron, Journal VOIR, 14 mai 2009

Vicky Côté présente la détresse, sans les mots. […] Ce n’est pas le moindre de ses mérites de l’avoir démontré avec tant d’éloquence.
– Daniel Côté, Journal le Quotidien, 13 mai 2009

Le résultat est convaincant, souvent touchant, parfois troublant mais aussi drôle.
– Philippe Belley, Radio-Canada, mai 2009

Vicky Côté, une artiste qui est fait d’un bois bien différent de ce que l’on voit habituellement.
– Mélanie Boissonnault, Radio-Canada, mai 2012

La prestation de Vicky Côté est un pur moment de bonheur, dans une totale relation d’osmose entre l’esprit et le corps habité de l’acteur.
– Yves Rousseau, Le Quatrième, mai 2012

Vicky Côté, assez irrésistible, tient le show. On découvre une interprète souple, expressive et possédant une sorte d’ingénuité.
– Marie Labrecque, Le Devoir, mai 2012

Avec cette aisance physique, Vicky nous enchante au sein de son univers de retailles, de papier bulle, de papier nacré et d’incarnation indubitable de solitude tranchante.
– Justine Boutin-Bettez, Bible urbaine, mai 2012

Les Immondes
Côté réussit son pari […] On aura donné à voir toute l’ampleur de l’incompréhensible manque de cohésion et de solidarité de notre société, voire de l’humanité.
– Jean-François Caron, Journal VOIR, 28 mars 2008

Elle (Vicky Côté) propose un travail corporel d’acteurs hors du commun où le geste prend la parole. […] Sara Moisan, Patrick Simard et Caroline Tremblay portent le poids de la pièce et leur habileté gestuelle est incontestable.
– Anne-Marie Gravel, Journal Le Quotidien, 21 mars 2008

Productions

2017 Haïkus de prison

2015 Blindé

2012 Strict Minimum
2011 La Fuite des choses
2010 Le Déclin des soleils de glace
2009 RAGE
2008 Les Immondes

Spectacles disponibles

Haïkus de prison

Strict Minimum