Formations 2019-2020

Dates et horaire: 26 au 31 août 2019, 9h30 à 16h30
Durée : 36 heures, 6 jours consécutifs
Coût : 180 $
Nombre de participants : 15
Lieu : Centre communautaire intergénérationel, 999 avenue McEachran, Montréal
Formateur: Javier Swedzky, Argentine

Après le grand succès de la formation Le corps multiple en 2005, l’AQM profite du passage de Javier Swedzky au Québec et réitère cette année avec Le dédoublement comme poésie!

Est-il possible de donner une définition de « marionnettes contemporaines » ? Sous cette dénomination se trouvent différentes techniques traditionnelles : gaines, fils, tiges, manipulation directe, figures fixes et articulées, marionnettes muettes ou qui prennent la parole, marionnettes extérieures au corps du manipulateur, avec un manipulateur à l’intérieur ou en prolongement de son corps. Se trouvent aussi des formes mélangées entre le théâtre et les arts plastiques, formes nouvelles et étranges. Il y a toujours une idée qui survole ce concept : la matière inerte qui devient vivante et en conséquence, l’illusion de l’objet qui bouge seul ou malgré nous, en nous épatant. Quand on ajoute la présence du corps d’un marionnettiste on multiplie encore les possibilités, car celui-ci peut y être ajouté en tant que signe scénique et construire un système avec la marionnette. Dès lors, apparaissent un nouvel espace de jeu et un territoire d’images.

Le principe de la dissociation sera au cœur des enseignements de Javier Swedzky tout au long de la formation Le dédoublement comme poésie, une technique nécessaire afin de développer le travail de manipulation pour donner vie à la marionnette en tenant en compte du marionnettiste sur scène. Cette technique évoque le principe d’un théâtre dédoublé, d’un marionnettiste qui multiplie sa présence scénique en se multipliant d’autres êtres et de présences animées par son propre corps. Il produit alors une manipulation organique qui donne une illusion de vie solide pour créer un espace en dehors de lui dans lequel il peut intervenir. Il devient donc à la fois moteur et réacteur des choses qu’il soutient.

Au cours du stage, seront travaillés ces éléments techniques que soutiennent la dissociation :

  • Le travail avec des mannequins grandeur nature ;
  • Le jeu du marionnettiste en relation à l’objet animé et l’espace entre les deux ;
  • L’utilisation des objets et la conformation d’une poétique scénique ;
  • La construction d’un personnage manipulé croyable ;
  • L’organicité des mouvements de la forme animée et l’indépendance de ses actions par rapport aux manipulateurs ;
  • La participation du manipulateur dans la scène, les différents plans de manipulation et de sa présence ;
  • Un parcours de la neutralité à la manipulation comme geste théâtral ;
  • Les relations avec la forme animée, les complicités, tendresses, accords et résistances ;
  • Le travail de dramaturgie : figures ensemble sur la scène, la relation entre les personnages, la pensée scénique et le questionnement sur la distanciation en elle-même.
Photo promotionnelle: André Antebi dans En guise de divertissement de Kossi Efui, Mise en scène Nicolas Saelens. Travail sur la manipulation: Javier Swedzky. Crédit photo: Mickael Troiveaux.

Objectif général :

Développer le principe de la dissociation et transposer ses acquis dans le travail de manipulation de marionnettes.

Résultats attendus :

À l’issue de cette formation, les participants seront en mesure de :
a. D’appliquer plusieurs principes de la dissociation dans la pratique de leur métier ;
b. Prendre conscience de l’impact de l’espace et du rythme dans le jeu théâtral ;
c. Utiliser des objets dans l’objectif de créer une poésie scénique ;
d. Expérimenter les différents plans, positions et présence du marionnettiste dans l’espace et interpréter leur symbolisme dans la création d’un spectacle de marionnettes ;
e. Transposer les techniques apprises sur la dramaturgie dans l’écriture d’un spectacle de marionnettes.

Le formateur: Javier Swedzky

Javier Swedzky débute sa formation en théâtre à Cordoba avec Graciela Ferrari qui le dirige dans le spectacle Ah, Belulah!, Dientes de Ajo, Aradem. Il étudie également le cinéma à l’Université nationale de Córdoba, la marionnette à l’ESNAM – École Supérieure des Arts de la Marionnette – de Charleville-Mézières en France, puis la pédagogie théâtrale à l’Université Paris III, Sorbonne Nouvelle, aussi en France.

Javier Swedzky a joué pour la compagnie El Periférico de Objetos, dans la production Máquina Hamlet y Zooedipous, et y a travaillé à l’assistance mise en scène du spectacle Monteverdi Método Bélico. Il a également joué en théâtre jeunesse dirigé par Gabriela Marges, Ana Alvarado et Sergio D’Angelo. Javier a écrit et dirigé les productions Los efectos del viaje, à Buenos Aires puis Ah la Vache! pour le Théâtre de l’Oeil à Montréal, Canada. De plus, Il crée les solos Remigio el Auténtico co-écrit et dirigé Graciela Ferrari, Y las dudas se irán volando, qu’il écrit et dirige ainsi que Mis cosas favoritas co-écrit et dirigé par Marie Vayssière. Il écrit et co-dirige Esas eran hadas à l’Escuela de Títeres de Neuquén.

Javier Swedzky est dramaturge et metteur en scène de la création collective Sirenas de Pelopincho produit par Kika Producciones de Río IV et met en scène 4 temporadas de Pedro Sedlinsky. Il offre aussi des ateliers en Argentine et à l’international en plus d’enseigner la dramaturgie pour le théâtre d’objet à l’Universidad Nacional de las Artes, UNA, Buenos Aires et la marionnette au Profesorado de Teatro de Escobar à Buenos Aires.

Il a développé le projet Compañía al Pie de la Cama / Au pied du lit à l’hopital Garrahan, puis a formé les actrobates du Soleil pour la manipulation d’objets du spectacle Sep7imo Día, no descansaré sur Soda Stéreo. Il présente présentement l’œuvre qu’il a écrite et dirigé Aquí hay leones, et collabore avec le Théâtre des Petites Âmes de Montréal au projet Au bout de doigts, en création à Montréal.

Il a également travaillé comme acteur et marionnettiste à la télévision pour des publicités, émissions jeunesses et pour des courts et longs métrages.

Crédit photo: Javier Swedzky
Remplir le formulaire d'inscription
Formations AQM 2019-2020
Les candidats doivent d’abord remplir un formulaire d’inscription et l’AQM confirmera ensuite l’admissibilité des participants. L’inscription est ensuite confirmée à réception du paiement. La politique de remboursement et d’annulation d’une inscription ainsi que les critères d’admissibilité sont disponibles en ligne.
Les stages de formation continue de l’AQM sont rendus possibles grâce au soutien financier d’Emploi-Québec. Ces formations s’adressent aux artistes professionnels pratiquant au Québec.
Informations complémentaires : 514-270-2717, communications@aqm.ca