Bestias: Création de bêtes ambulantes

par 21 mars 2018
Formation Bestias: création de bêtes ambulantes dont les formateurs étaient Iker Vicente et Jacqueline Serafin

Volet Régional*
Dates : Du 1er au 8 mars 2017
Durée : 36 heures sur 5 jours + répétitions + déambulation devant public à l’ouverture du Festival de Casteliers (voir horaire détaillé plus bas)
Coût : 180 $
Nombre de participants : 15
Lieu : Centre communautaire intergénérationnel (CCI) – 999 Avenue McEachran, Outremont
Formateurs: Iker Vicente et Jacqueline Serafîn

 

LA FORMATION : 

La formation est conçue comme un espace d’expérimentation et d’échange de connaissances d’origines diverses dans l’intention de construire et d’animer des marionnettes surdimensionnées comportant des traits caractéristiques d’animaux en mouvement.

Pour concevoir les marionnettes, les médiums et processus de création liés à la sculpture et au dessin seront utilisés. En s’appropriant des éléments de l’ingénierie mécanique et de nombreuses traditions de l’art de la marionnette, les participants seront amenés à s’inspirer de plusieurs types de manifestations mobiles comme des jouets mécaniques, des outils, des objets rituels, des masques, des machines, des mobiles, des installations et des sculptures cinétiques.

La conception et la fabrication de chaque marionnette seront réalisées par des équipes de 5 participants.

La manipulation des marionnettes fabriquées sera abordée à partir de techniques de jeu physique. Un accent particulier sera mis sur l’expressivité animale. Les principes de base du masque, du clown et du théâtre physique, tous clairement liés aux principes de manipulation de marionnettes en tant que tels seront mis à profit.

Las Bestias danzan un spectacle participatif créé par Iker Vicente et Jacqueline Serafin, met en scène des marionnettes géantes qui forment une meute. La représentation présente une suite d’actions/réactions qui sera provoquée en cascade par l’attaque du prédateur. Les animaux conçus par les participants lors de la formation coexisteront avec des loups et un vautour déjà fabriqués par la compagnie LA LIGA – Teatro elástico tout au long de la représentation qui ouvrira le Festival de Casteliers 2018, le 8 mars prochain. Tous les marionnettistes qui participeront à la formation prendront part à ce spectacle qui mettra aussi en scène plusieurs enfants de l’arrondissement d’Outremont.

Méthodologie

L’atelier de conception/fabrication/manipulation comporte deux axes:

  • Entreprendre la conception et la fabrication des marionnettes par une analyse minutieuse de la matière, par l’évaluation de sa capacité de transformation et d’articulation avec d’autres matériaux et objets.

Le matériau est considéré comme un partenaire actif qui suggère des options originales et pose des défis singuliers, en enrichissant toujours la proposition artistique.

  • Produire, transmettre et/ou combiner des mouvements organiques, mécaniques et aléatoires qui façonnent le caractère d’un personnage ou d’un artefact.

Ce travail d’ingénierie mécanique (science du mouvement, étude des mécanismes) amènera les participants à réviser la façon dont ils articuleront les parties de leur structure cinétique. Ce sera également le moment de trouver comment l’objet créé se lie au manipulateur, s’intègre dans l’espace qu’il habite et entre en relation avec le spectateur. Par ailleurs, cette phase permettra de prendre conscience des connaissances ou des traditions vers lesquelles l’interprète-manipulateur doit se tourner pour donner vie à la bête articulée.

Chronologie pour la construction de marionnettes:

  • Analyse des matériaux et des objets fournis par les participants.
  • Analyse dynamique de divers animaux, en choisissant parmi ceux qui volent, ceux qui marchent (reptiles et mammifères), ceux qui rampent et ceux qui nagent.
  • Examen des principes de base du levier et d’autres machines simples.
  • Étude de la logique de la meute et de l’organisation hiérarchique d’une bande.
  • Reconnaissance de la filiation du travail avec celui de certains artistes.

Ces analyses seront faites à partir d’observations et d’échanges verbaux. Elles seront notamment traduites et partagées par le dessin.

La structure de la marionnette sera composée des éléments suivants: squelette, éléments à intégrer dans l’assemblage (objets), articulations (joints), contrôles et supports (pour le marionnettiste) et éléments qui génèrent, des volumes, des couches et des textures.

Le stage se déroulera dans un mélange de français et d’anglais.

 

HORAIRE DÉTAILLÉ:

 

DU JEUDI 1ER AU LUNDI 5 MARS 2018: Formation de l’AQM avec tous les participants 

Jeudi au dimanche:
9 h 00 à 12 h 00: Formation
12 h 00 à 13 h 00: Dîner
13 h 00 à 17 h 15: Formation

Lundi:

9 h 00 à 12 h 00: Formation
12 h 00 à 13 h 00: Dîner
13 h 00 à 17 h 00: Formation

MARDI 6 ET MERCREDI 7 MARS 2018: Répétitions avec 3 des marionnettistes présents à la formation et qui manipuleront les marionnettes de loup d’Iker Vicente et de Jacqueline Serafin pendant la représentation du 8 mars 2018. Si cette portion de la formation vous intéresse, merci de l’indiquer lors de votre inscription.

Mardi:

9 h 30 à 12 h 30: Atelier pour enfants
12 h 30 à 14 h 00: Dîner
14 h 00 à 18 h 00: Répétition

Mercredi:

9 h 30 à 12 h 30: Atelier pour enfants
12 h 30 à 14 h 00: Dîner
14 h 00 à 16 h 00

MERCREDI 7 MARS 2018: Générale avec tous les participants du stage, les enfants et les musiciens du spectacle Las Bestias danzan

16 h 00 à 18 h 00

JEUDI 8 MARS 2018: Présentation du spectacle Las Bestias danzan avec tous les participants à la formation, ouverture du Festival de Casteliers

15 h 00 à 17 h 30

 

OBJECTIFS : 

Objectif général :

Permettre aux marionnettistes d’acquérir les connaissances et les compétences pour concevoir et fabriquer des marionnettes ambulantes à partir d’éléments relatifs à l’ingénierie mécanique et à diverses manifestations mobiles.

Objectifs secondaires :

  • Analyse et transposition: apprendre à reconnaître les caractéristiques de la matière et celles du mouvement mécanique, puis à les mettre en phase avec la démarche et le mouvement d’êtres vivants (en l’occurrence, des animaux sauvages)
  • Articuler des mouvements complexes en travaillant sur la structure mécanique et sur l’esthétique d’une marionnette.
  • Intégrer des techniques de jeu physique et de manipulation d’objets surdimensionnés.
  • Donner une occasion aux marionnettistes d’apprendre une façon de structurer leur processus de création lorsqu’il s’agit d’intégrer des éléments techniques poussés.
  • Accroître la polyvalence des marionnettistes afin qu’ils puissent transposer la technique de création proposée dans le cadre de projets personnels.

 

LES FORMATEURS :

La compagnie mexicaine LA LIGA — Teatro elástico, un collectif qui explore les relations élastiques entre le théâtre et d’autres disciplines, a été fondée en 2012 par Iker Vicente et Jacqueline Serafín. Trois installations qui ont tourné au Mexique et à l’international ont été réalisées par la compagnie. Las Bestias Danzan, ou L’invitation secrète de la vie sauvage est le projet le plus récent de LA LIGA – Teatro elástico. Le spectacle a voyagé dans différents festivals internationaux.

Iker Vicente :

Artiste visuel, marionnettiste, inventeur, illustrateur de contes, Iker Vicente a étudié en Arts plastiques à l’École nationale de peinture, sculpture et gravure La Esmeralda, à Mexico. Sa recherche artistique est orientée par ses champs d’intérêt pour le mouvement, les technologies rustiques et l’humour dans le quotidien. Il fonde a priori son travail sur le dessin. Il invente des installations mobiles activées par les spectateurs d’un côté et les marionnettes et artefacts théâtraux de l’autre. Il aime croiser ses mécanismes ingénieux avec des références à la culture populaire.

Son travail a été présenté au Mexique, au Canada, en Colombie, en Espagne, en France et en République Tchèque, tant dans les musées et les galeries que lors d’interventions dans des lieux publics. Son œuvre fait partie de collections de musées comme le Centre International des marionnettes de Tolosa (Espagne), le Musée national des marionnettes de Huamantla (Mexique) et le Musée des arts de Sonora (Mexique).

Jacqueline Serafín :

Jacqueline Serafín a fait des études en interprétation théâtrale à l’École nationale des arts du théâtre (ENAT) de l’Institut National des Beaux-Arts (INBA). Elle a également poursuivi son perfectionnement avec Ludwig Margules (homme de théâtre mexicain), à l’École de Mime Omnibus, à Montréal, et au Diplomado de Teatro del Cuerpo (Mexique), entre autres espaces de formation. Elle est actrice et metteure en scène. Jacqueline a  adapté des œuvres dont À la dérive, Joc, basé sur les aventures de Huckleberry Finn, de Mark Twain, et Le tiroir, inspiré de contes classiques. En tant qu’actrice, elle a participé à plusieurs spectacles de théâtre et de danse depuis 1999, et ce, avec différents metteurs en scène et compagnies. Elle est aussi professeure de théâtre, d’expression corporelle et elle fait la promotion de la lecture. Son travail a été présenté au Mexique et dans d’autres pays comme l’Espagne, les États-Unis, la Pologne, l’Italie et le Chili. Jacqueline s’exprime très bien en français.

 

**Les candidats doivent d’abord remplir le formulaire afin de vérifier leur admissibilité avec l’AQM. L’inscription est ensuite confirmée à réception du paiement. La politique de remboursement et d’annulation d’une inscription est disponible en ligne. Informations complémentaires : 514-522-1919, communications@aqm.ca

Les stages de formation continue de l’AQM sont rendus possibles grâce au soutien financier d’Emploi-Québec. Ces formations s’adressent aux artistes professionnels pratiquant au Québec. Les étudiants à temps plein et les non-résidents ne sont pas admissibles (critères établis par Emploi-Québec).

X
X