Skip to main content

Formation

L’INTERPRÈTE ET LA MARIONNETTE COMPOSÉE

L’INTERPRÈTE ET LA MARIONNETTE COMPOSÉE

L’INTERPRÈTE ET LA MARIONNETTE COMPOSÉE

14 - 17 décembre 2024

Dates et horaires: du samedi 14 décembre au mardi 17 décembre 2024, de 10 h à 17 h.


Lieu : Maison internationale des arts de la marionnette
30, avenue Saint-Just, Montréal, Québec H2V 1X8

Nombre de participants : 10
Niveau et pré-requis : Intermédiaire, avance
Coût : 195
Langue(s) : Français

en savoir plus / inscription

À propos

Cette formation a pour but de doter les marionnettistes de nouvelles pistes de création.

Inspirée des façons de faire du maître marionnettiste Félix Mirbt, elle met de l’avant les pouvoirs métaphoriques de l’interprète, du masque, de l’objet et de la marionnette. Félix Mirbt ne voulait pas impressionner les spectateurs sur-le-champ. Il cherchait plutôt à créer des images qui restent gravées dans la mémoire.

En considérant le masque comme un élément symbolique et en l’associant à des objets et à des matières, nous pouvons créer des entités éloquentes. Les marionnettes ainsi composées sont particulièrement efficaces pour exprimer l’indicible. Nous explorerons ce langage étonnant.

En jouant avec les différents types de présences de l’interprète marionnettiste et en variant les qualités de sa relation avec un masque, un objet ou une marionnette, nous avons accès à un vocabulaire puissant. Nous travaillerons avec ce vocabulaire.

À l’issue de cette formation, les participant·es auront acquis des outils qui leur permettront d’intégrer ces langages à leurs processus de création.

Objectifs spécifiques :

  • Observer les qualités expressives des masques et marionnettes de Félix Mirbt.
  • Identifier et expérimenter les différentes relations possibles entre l’interprète et le masque,
    l’objet ou la marionnette. Soient : L’absence ( ou comment s’effacer pour mystifier un objet et le mettre de l’avant ) , l’accompagnement ( être en état de dialogue avec l’objet ) et la
    prolongation ( ne faire qu’un avec l’objet, s’en servir comme une partie de soi ) .
  • Utiliser le rôle symbolique du manipulateur, de la manipulatrice comme élément dramaturgique. Qui manipule ? Quel est son rapport sensible avec l’objet ?
  • Apprendre à tirer partie de la force expressive de l’objet.
  • Reconnaître comment sa nature, son histoire, sa forme et sa sonorité participent à son expressivité.
  • Composer des marionnettes qui combinent de façon éloquente le masque et l’objet. Les jeux d’échelle, les formes ainsi que les textures doivent s’arrimer pour former un tout cohérent.
  • Faire vivre ces marionnettes composées. Comment ça bouge ? À quelle distance le masque et son corps d’emprunt commencent t’ils à dialoguer ? Quelle est la rythmique de l’ensemble ? Qu’est ce que tout ceci exprime ?
  • Concevoir des courtes formes qui intègrent ces vocabulaires.

Formatrice: Marcelle Hudon

Marcelle Hudon compte plus de 40 années de pratique en marionnette. C’est une chercheuse. Artiste interdisciplinaire, elle utilise le théâtre d’ombres, la vidéo en direct, le théâtre d’objets, la marionnette et l’automate pour créer des spectacles qui sont à la fois arts de la scène et arts visuels. Ses créations ont été présentées dans des festivals internationaux de théâtre de marionnette et d’art interdisciplinaire en Amérique du Nord et en Europe.

Parallèlement, elle collabore à titre d’interprète / manipulatrice et de conceptrice à de nombreuses créations théâtrales, musicales et cinématographiques destinées aux adultes et au jeune public notamment avec Le Théâtre de la Pire Espèce, Gilles Arteau, le Quatuor Bozzini, Jean Jacques Lemaître, So Called, Clyde Henry, Les soeurs Lapointe et David Fabrega. Elle donne de la formation spécialisée aux artistes du théâtre, de la danse, du cirque et des arts interdisciplinaires.

Hudon vient tout juste de terminer le projet DESSAIM, une étude sur l’expressivité des essaims robotiques avec des artistes du mouvement et des ingénieur.es de la robotique.

Elle a travaillé près de dix ans avec Félix Mirbt. Elle a hérité avec ses collègues du Théâtre de La Pire Espèce de ses marionnettes et de ses masques ainsi que de sa fascination pour le rôle symbolique du manipulateur et de sa relation avec le masque, l’objet et la marionnette.

Modalités et informations supplémentaires

Selon les critères d’admission définis par le programme Intervention-Compétences, les personnes qui s’inscrivent aux formations de l’AQM doivent occuper un emploi (salarié ou autonome) en culture au Québec au moment de la formation.

Selon les critères d’admission définis par le programme Intervention-Compétences, les personnes qui s’inscrivent aux formations de l’AQM doivent occuper un emploi (salarié ou autonome) en culture au Québec au moment de la formation. Son statut doit être :

  • Salarié(e) à temps plein;
  • Salarié(e) à temps partiel;
  • Travailleur(-euse) autonome.

Les personnes ayant un des statuts suivants sont également admissibles s’ils oeuvrent habituellement à titre de salarié temps plein ou partiel ou travailleur autonome dans le secteur culturel : travailleur(-euse) étranger(ère) avec un permis de travail temporaire, prestataire de l’assurance-emploi, prestataire de l’aide sociale ou étudiant(e) aux cycles supérieurs.

Il y a une aide financière pour les participants de l’atelier (hébergement et transport).

Les candidat·e·s doivent d’abord remplir un formulaire d’inscription. À la réception, l’AQM confirmera l’admissibilité des participant·e·s et vous enverra les modalités de paiement. La politique de remboursement et d’annulation d’une inscription ainsi que les critères d’admissibilité sont disponibles en ligne.

Informations complémentaires : Yana KM, 514-270-2717 poste 3, formations@aqm.ca

 

Merci à nos partenaires!