Tous les articles de

Dinaïg Stall

visuel_dess_marionnettes_lowres_small.jpg

Le DESS en théâtre de marionnettes contemporain recrute !

par Actualités

En septembre 2017, l’Ecole supérieure de théâtre accueillera la 5ème cohorte au DESS en théâtre de marionnettes contemporain.

Toutes les informations sur le programme sont disponibles ici et .

Le prochain recrutement aura lieu au mois de mai 2017 et vos candidatures sont à envoyer avant le 1er mai.

Pour toute information complémentaire, adressez-vous à la coordonnatrice du programme, Dinaïg Stall, à l’adresse suivante : stall.dinaig@uqam.ca

Nous vous invitons également à suivre la page Facebook du DESS pour être tenu.e.s au courant de toutes ses activités !

visuel_dess_marionnettes_lowres_small.jpg

Une nouvelle cohorte au DESS en théâtre de marionnettes contemporain !

par Actualités

Le programme du DESS en théâtre de marionnettes contemporain de l’UQAM est heureux d’accueillir depuis début septembre une nouvelle cohorte composée de 15 étudiant-e-s.

Riches d’expériences très diverses, notamment en théâtre d’ombres, d’objets, arts visuels, cirque, musique et évidemment théâtre de marionnettes, ces artistes viennent s’outiller afin de développer plus avant leur univers et leur maîtrise de ce médium théâtral passionnant.

Nous vous invitons à suivre la page Facebook du DESS (https://www.facebook.com/DESS-en-th%C3%A9%C3%A2tre-de-marionnettes-contemporain-de-lUQAM-195694247137149/photos/) afin de découvrir les étudiant-e-s et leurs nombreuses activités !

fabrizio.jpg

Avez-vous jamais vu la couleur des ténèbres à la lueur d’une flamme ?‬ Conférence de Fabrizio Montecchi à l’UQAM le 21 octobre à 12h45

par Actualités

Avez-vous jamais vu la couleur des ténèbres à la lueur d’une flamme ?

L’ombre et le Théâtre d’Ombres contemporain : à la recherche d’une identité

Date :       Mercredi, le 21 octobre 2015 à 12h45

Lieu :       Studio-d’essai Claude-Gauvreau (au deuxième étage, dans les locaux de l’Ecole supérieure de théâtre)

UQAM, Pavillon Judith-Jasmin

405, rue Sainte-Catherine Est

Montréal / Métro Berri-UQAM

Conférence offerte par l’Ecole supérieure de théâtre de l’UQAM, en partenariat avec le festival Phénomena.

 

Il est difficile de ne pas reconnaitre que le Théâtre d’Ombres est, dans le panorama du théâtre occidental, un langage scénique sans véritable tradition enracinée. Une sorte d’anomalie anthropologique et culturelle. C’est la raison pour laquelle, celui qui le pratique ne peut pas ne pas se poser les questions reliées à l’utilisation de ce langage. Sur le sens que peut avoir le fait de continuer à le pratiquer, aujourd’hui, ici, dans le contexte des arts scéniques et visuels contemporains.

L’ombre, en apparence tellement étrangère à l’Occident, se révèle alors un élément fondateur de certains mythes à la base de notre culture: celui de la connaissance, dans le mythe de la Caverne de Platon ou encore, celui sur l’origine de la peinture, dans le récit de Pline le Vieux. Quel est le rapport de tout cela avec le Théâtre d’Ombres contemporain? À partir de ces questions Fabrizio Montecchi propose un parcours à la redécouverte de l’Ombre (et du Théâtre d’Ombres), un phénomène de nature profondément théâtrale, un art immatériel aux énormes possibilités expressives et communicatives.

 

Fabrizio Montecchi, metteur en scène et scénographe, est né en 1960 en Italie. Après des études d’Art et d’Architecture, il entame avec le Teatro Gioco Vita une collaboration au cours de laquelle il travaille à la croissance et au développement du Théâtre d’Ombres. Il participe à la réalisation de tous les spectacles de la Compagnie et mène pour elle des collaborations avec des institutions lyriques et théâtrales. Depuis 1985, il a mis en scène plus de 40 spectacles tout en animant des stages et des ateliers dans le monde entier. Il est actuellement professeur de Théâtre d’Ombres à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette (Charleville-Mézières). En 2013, il reçoit le Prix 2013 de la Transmission de l’Institut International de la Marionnette (Charleville Mézières).

X
X