Actualités

Journée Mondiale de la Marionnette 2021

 Mot de Maude Gareau,
Présidente de l’Association québécoise des marionnettistes 

Photo: Jean-Michael Seminaro

L’art rassembleur, l’art vecteur de changement, l’art révélateur, l’art éveilleur, l’art déclencheur de créativité. La marionnette, c’est la somme de tous ces arts, divers et essentiels, pluriels et nécessaires.

Pendant que le monde s’est confiné, j’ose croire que nos pratiques se sont déconfinées; nous nous sommes ouverts, tout à coup plus conscients de ce qui nous entoure, dans un temps soudainement un peu plus lent.

Cette brusque interruption doit nous servir à mieux comprendre notre société pour mieux la refléter. Plus de diversité sur nos scènes, plus de couleurs, plus de parité, plus de justice et plus de respect.

En cette Journée Mondiale de la Marionnette, l’AQM a souhaité entendre des femmes marionnettistes de la diversité. Car si notre société québécoise a fait de grands pas en faveur de l’équité et de l’inclusion, il reste du chemin à faire. Et l’AQM veut contribuer à tracer cette voie dans laquelle tous·tes se sentiront écouté·es, et par laquelle tous·tes pourront prendre le chemin qui leur chante, celui qui les définit, celui qu’ils pourront (bientôt) montrer au public.

Spectateur·trices, nous sommes prêts à vous émerveiller et à vous émouvoir!

Marionnettistes, c’est vous que nous célébrons aujourd’hui! Vous avez entre les mains un art puissant qui permet de briser les frontières, de fracasser les préjugés et de rassembler.

De la part de toute l’équipe de l’AQM, bonne Journée Mondiale de la Marionnette!

 Mot de Flavia Hevia,
Conceptrice et marionnettiste 

Photo: Patrick Tremblay

Je fais du théâtre depuis que je suis enfant. J’ai commencé comme comédienne à Mexico. J’aimais beaucoup être sur scène mais j’aimais aussi les arts visuels, en particulier le dessin et la peinture et pendant longtemps j’étais indécise sur le chemin à suivre.

J’ai passé une grande partie de mon adolescence et de mes années de jeune adulte à poursuivre le travail dans ces deux formes d’art. Je suis allée à l’école de théâtre et en même temps je suivais des cours de dessin, de peinture et de gravure.

Un jour, je jouais au théâtre et, debout dans les coulisses, je pouvais voir la scène devant moi et sentir que j’étais sur le point d’entrer dans un monde de magie, de lumière et de fumée. Quand j’ai regardé en arrière et que j’ai vu les techniciens, les cordes, les coulisses – le monde réel – j’ai senti que j’étais à la limite de deux réalités différentes. En regardant en arrière sur scène, j’ai réalisé que je voulais passer le reste de ma vie à créer ces différents mondes. Pas seulement en faire partie en tant que comédienne, mais plutôt faire partie de la création de la magie qui se déroulait sur scène. Je voulais pouvoir créer d’autres réalités.

Par conséquent, j’ai fusionné toutes mes passions du théâtre et des arts visuels pour devenir scénographe. Puis, après avoir pris conscience de l’importance de la lumière, conceptrice d’éclairages aussi.

Mon approche actuelle de la conception pour le théâtre est de combiner toutes mes compétences et connaissances diverses issues de mes différentes expériences artistiques et théâtrales dans les projets sur lesquels je travaille. Je crois que chaque objet placé sur scène doit être important, doit raconter une histoire sur la raison pour laquelle il est là. La lumière a elle aussi une histoire à raconter. Chaque forme, chaque couleur et même les projecteurs eux-mêmes doivent être au service de l’histoire que nous essayons de communiquer au public.

J’ai conçu des éclairages pour des spectacles d’opéra, de théâtre, de danse, de cirque et de marionnettes dans le monde entier et pour moi, il n’y a rien de plus important en tant que conceptrice que de pouvoir partager avec le public le sentiment de magie que j’avais lorsque j’étais debout dans les coulisses il y a tant d’années. Je veux aider les spectateurs à voyager dans toutes sortes d’endroits différents et pour créer des mondes, il y a quelques années j’ai ajouté une autre passion secrète à ma pratique: la marionnette.

Je continuerai d’ajouter toutes les compétences et connaissances que je peux apprendre pour rendre mes créations plus magiques  afin que le public présent puisse, pendant une courte période, s’échapper dans un monde différent.

I have been doing theatre since I was a child. I started acting in Mexico City and I really enjoyed being on stage but I also enjoyed drawing and painting. For a long time, I was conflicted about which path to follow. I spent a lot of my years as a teenager and young adult doing both. I went to acting school and at the same time I was taking drawing, painting and etching courses. 

One day while performing, standing offstage between the stage legs, I could see in front of me, I was about to enter a magical world filled with light and smoke.  Looking back, I saw the technicians, the ropes, the backstage, the real world.  I felt I was standing on the edge of two different realities and I realized that I wanted spend the rest of my life creating those different worlds. Not just being part of it as an actor, but to be the creator of the magic that was being presented on stage, to be able to create other realities. 

Consequently, I merged all of my passions from the theatre and the visual arts together and became a set designer. Then, after realizing the importance of light, a lighting designer too. 

My approach to designing is to focus all of my skills and knowledge from my different art and theatre studies into the project on which I am working. I believe that every object that is placed on stage has to be important and has to tell a story about why it is there. The light has a story to tell as well. Every shape color and the fixture itself has to be in the service of the story that we are trying to communicate to the audience.  

I have designed for opera, theatre, dance, circus and puppet shows all over the world and for me the one most important thing is still being able to share with the audience the feeling of magic that I had when I was standing between the legs in a theatre so many years ago. To help audiences travel to different places and created worlds, some years ago, I added another secret passion to my practice: puppetry and I will be continue adding new skills, elements and knowledge that help make my designs more magical, so that audiences will, for at least a short period of time in their lives, escape to different worlds.

 Mot de Paola Huitrón,
Comédienne et marionnettiste 

Je veux parler de l’art qui m’a appris à mettre en action chaque partie de mon corps. Comme tout art est expression, émetteur, porteur de son temps, qui se lève en rébellion avec les invisibilités, parfois lui-même est invisible, comme tout art, il se crée et se recrée.

La marionnette révèle quelque chose de l’intérieur, c’est par excellence, l’art de la métamorphose. C’est une discipline qui réconcilie l’être avec le non-être, qui éclaire un filage de personnes qui ont choisi ceci comme leur art, et qui se réunissent pour jouer. Avec la marionnette, le plus horrible est dit en jouant et le plus sublime aussi. On dit parfois que c’est un art méconnu, mais, est-ce qu’il y a quelqu’un qui ne sait pas ce qu’est une marionnette ? Nous pourrions plutôt dire que c’est un art moins reconnu, mais il est l’une des expressions qui ont accompagné l’humanité depuis qu’il y a des traces. Et aujourd’hui est le jour de remercier celles et ceux qui travaillent pour que cette expression reste non seulement vivante, mais qu’elle puisse continuer à surprendre dans son castelet, là où convergent les imaginaires. L’art de la marionnette est une rencontre entre objet – sujet, puis toutes les variantes de rencontre entre disciplines, individus, cultures, etc. Dans mon cas, cela a été la rencontre de mon esprit avec mon cœur (ouf!), et d’une belle gang de marionnettistes que j’aime pour de vrai, et c’est pourquoi je suis heureuse de dire : Vive l’art de la marionnette!

Quiero hablar del arte que me ha enseñado a poner en acción cada parte de mi cuerpo. Como todo arte es expresión, emisor, portador de su tiempo, se levanta en rebelión con los invisibilizados, él mismo es en ocasiones invisibilizado, como todo arte se crea y se recrea. El títere revela algo del interior, es por excelencia el arte de la metamorfosis. Es una disciplina que reconcilia el ser con el no ser, alumbra un tejido de personas que han elegido este como su arte, y que se reúnen para jugar. Con el títere lo más horrible se dice jugando y lo más sublime también. decimos a veces que es un arte menos conocido, pero ¿quién no sabe lo que es una marioneta? podríamos decir más bien que es menos reconocido, sin embargo, es una de las expresiones que han acompañado a la humanidad desde que se tienen rastros. Y hoy es un día de dar gracias a aquellas y aquellos que trabajan por que esta expresión siga no sólo viva, sino que se profundice, se expanda, y siga sorprendiendo ahí donde convergen los imaginarios. El arte del títere es un encuentro primero entre objeto – sujeto, luego, de todas las variantes de encuentro entre disciplinas, individuos, culturas, etc. En mi caso ha sido el encuentro de mi mente con mi corazón, y por eso me siento feliz de poder decir: ¡Viva el arte de la marioneta!

Mot de Ghazaleh Moradiyan,
Marionnettiste, dramaturge et metteur en scène
Co-directrice artistique de Valise Théâtre 

Je m’appelle Ghazaleh Moradiyan. Je suis marionnettiste depuis 2002. J’ai commencé ce métier en Iran (mon pays natal) quand j’avais 20 ans. Mais quand je regarde en arrière, je découvre que je l’avais commencé même avant, quand j’étais très petite. J’ai toujours parlé avec mes jouets, avec les arbres, le ciel, les ustensiles de cuisine de ma grande mère et, on peut le dire, avec toutes les choses autour de moi. Mon art de marionnettiste reste toujours dans ma vie, et on a même émigré ensemble. Les compagnies aériennes ne nous ont pas donné la permission d’apporter beaucoup de valises, mais parmi nos quatre valises, une était totalement consacrée à mes marionnettes. J’ai appris pendant des années à être sensible et flexible auprès des marionnettes, et je veux dire que c’est grâce à elles si je suis une personne quand même un peu sensible aux malheurs des autres personnes.

Mot de Patricia Morales Betancourt, 
Architecte, artiste, chef pâtissière et professeure
Créatrice de L’atelier en boîte 

Salut, je suis Lola la chouette. J’ai été créée par Patricia Morales Betancourt, architecte, artiste et chef pâtissière de profession et professeur par vocation. Elle m’a dit de vous dire ce qui suit : Les enfants apprennent en jouant, ils tombent et se relèvent, ils n’ont pas honte et ils se salissent les mains parce qu’ils veulent découvrir.

Dès son plus jeune âge, elle a décidé de vivre, de sentir et de transmettre comme un enfant. Elle est convaincue qu’en tant que marionnettiste, elle pourrait raconter des histoires, faire rire les autres, mais surtout toucher un petit bout de votre cœur et se faire un million d’amis. Mes collègues, ses personnages, sont des animaux et des êtres fantastiques qui se sentent comme n’importe quel être humain, quelle que soit sa race ou sa condition.

Son objectif est de multiplier ses expériences afin que les enseignants, les responsables culturels et les parents puissent travailler ensemble et enseigner à transmettre des valeurs de coexistence avec les personnes les plus importants dans nos vies. Elle enseigne comment développer des personnages à partir de ses marionnettes et de ses masques, raconter des histoires à travers les expériences des participants, faire des représentations théâtrales dans des contextes culturels spécifiques et monter des vidéos sur les réseaux sociaux pour leur propagation.

Sa grande promesse, après 35 ans d’expérience, est de générer des outils pour la création d’espaces d’apprentissage et de divertissement, afin que tous, sans exception, soient convaincus que leurs rêves peuvent se réaliser.

Vous, oui vous ! Voulez-vous m’aider à l’accomplir ?

Hi, I’m Lola the owl. I was created by Patricia Morales Betancourt, architect, artist and pastry confectioner by profession and teacher by vocation. She told me to tell you the following: Children learn by playing, they fall down and get up, they are not ashamed and they get their hands dirty because they want to discover. 

She, from an early age, decided to live, feel and transmit as a child. She is convinced that as a puppeteer she could tell stories, make others laugh but above all reach a little piece of others heart and thus get a million friends. My co-workers, her characters, are ordinary animals and fantastic beings that feel like any human being regardless race or condition. 

Her goal is to multiply her experiences so that teachers, cultural managers, and parents can work together, teach and transmit values of coexistence with the most important beings in our lives. She teaches how to elaborate characters, puppets, and masks, tell stories through experiences, perform theatrical representations within specific cultural contexts and edit videos in social networks for their propagation.

Her great promise, after 35 years of experience, is to generate tools to create learning and entertainment spaces, so that everyone, without exception, is convinced that their dreams can become real.  

You, yes you, would you help me to achieve it?

Hola. Soy Lola la lechuza. Fui creada por Patricia Morales Betancourt, arquitecta, artista y repostera de profesión y profesora por vocación. Me dijo que les dijera lo siguiente: “los niños aprenden jugando, se caen y se levantan, no tienen vergüenza y se ensucian las manos porque quieren descubrir.” Ella, desde temprana edad, decidió vivir, sentir y transmitir como niña. 

Ella cree que como marionetista podría contar cuentos, hacer reír a los demás pero sobretodo llegar a un pedacito del corazón de otros y así conseguir un millón de amigos. Mis compañeros de trabajo, sus personajes, son animales y seres fantásticos que sienten como cualquier ser humano sin importar la raza, ni la condición. 

Su objetivo es multiplicar sus experiencias para que los profesores, los gestores culturales y los padres de familia, trabajen juntos y enseñen y transmitan valores de convivencia junto a los seres más importantes de nuestra vida. Ella enseña cómo elaborar personajes a partir de las marionetas, los títeres y máscaras, a contar cuentos a través de las experiencias, a realizar representaciones teatrales dentro de contextos culturales específicos y a editar videos en redes sociales para su propagación.

Su gran promesa, después de 35 años de experiencia, es generar herramientas para la creación de espacios de aprendizaje y entretenimiento, para que todos, sin excepción, se convenzan que sus sueños se pueden convertir en realidad.  

¡Tú, si tú! ¿Me ayudarías a lograrlo?

X
X