Une femme, un homme… et un bébé à venir… Entouré d’amour et d’espoir, le bébé est attendu. Tout d’abord minuscule dans l’immensité de son monde utérin, c’est le début de l’humanité qui se recrée sans cesse. Aidé de son serpent-ombilical, il côtoie les combats vitaux de son coeur-crevettes, de ses poumons-méduses et de son dragon intérieur. Enfin, le grand moment de sa naissance arrive. Poussé, comprimé, soufflé, son corps doit se  » construire  » afin de vivre à l’extérieur du ventre maternel. Le bébé a les sens ouverts au maximum et s’exprime d’émotions, de traits de caractère et de pulsions primaires. C’est le long voyage vers l’autonomie qui commence. Le bébé plonge alors dans son propre ventre et y découvre un microcosme de la société. Son corps, d’instinct, est autonome : il digère, il respire, il circule, il trie. Mais son dragon intérieur, reflet de ses passions et de ses rages, semble influencer, voire bouleverser, le rythme naturel. Il devra dompter celui-ci afin de retrouver l’équilibre intérieur. Déjà, il se lève, il va marcher…presque. C’est le premier pas de l’Homme sur la terre. Il est le nombril de son monde.

Baobab
SUIVANT >>
X