ActualitésNews

Lettre de Josée Campanale, membre du CA fondateur de l’AQM

c.a._1981.png

À l’assemblée générale de l’AQM en novembre dernier, les cinq administrateurs du premier CA de l’AQM (1981) ont été nominés en tant que Membres fondateurs de l’AQM. La directrice générale de l’AQM, Madeleine Philibert, leur a acheminé une lettre afin de leur annoncer leur nomination, et les remercier pour leur grande implication. Mme Josée Campanale, l’une des cinq Membres fondateurs, nous a fait parvenir cette superbe lettre, que nous souhaitons partager avec vous, membres de l’AQM et passionnés des arts de la marionnette.

 

Québec, le 18 janvier 2015.

Objet : nomination à titre de membre fondateur

À Madeleine Philibert et à tous ceux qui on entériné cette nomination.

Lorsque j’ai reçu votre message, le temps, en une fraction de seconde et comme un éclair m’a ramenée dans les années…. fin 70 début 80…..
Alors que je  croyais avoir tout oublié, tout est revenu, très clair, très net.
Les multiples réunions, les aller-retour Québec-Montréal, les débats, les paperasses etc…etc…

Animé d’une volonté profonde et presque délinquante le milieu de l’art de la marionnette voulait amener une voix sur la place publique pour que notre pratique soit considérée à sa juste valeur et obtienne sa juste place dans la communauté culturelle.
Et surtout que cette pratique soit considérée comme un art.

Il y a un peu plus de trente ans déjà, c’était hier, et pourtant presque déjà la préhistoire.
Il n’y avait ni cellulaire, ni courriel, ni ipod ou ipad quelconque. Tout se faisait au téléphone à cadran, à la mitaine sur papier et par la poste. Et celle-ci avec ses multiples grèves accusait parfois des retards considérables entravant les communications.

Nous étions du premier conseil d’administration, mais c’est tout le milieu qui a mis la main à la pâte et qui a cristallisé cette volonté.

Je me sens un peu gênée de votre proposition car si nous avons été membre fondateur c’est parce qu’il fallait comme dans toute organisation, des personnes pour représenter et faire ce travail de mise sur pied de l’organisme et nous étions soutenus par la volonté de tout le milieu.
Je pense beaucoup aux personnes qui nous ont suivis et succédé dans les différents conseils d’administration, qui ont mis également beaucoup de travail et qui ont continué avec la même conviction tenace, celle de durer, et la même péoccupation constante, celle de faire quelque chose qui nous survive.
Nous n’avons donc pas été les seuls.

Le fait même que l’AQM continue de tenir le phare plus de trente ans après, c’est parce que  la petite portion de temps que nous investissons tous, chacun à tour de rôle, se transforme, grandit, change, évolue et se métamorphose avec ceux qui continuent et leur vision du moment présent.
Là se trouve finalement l’ultime récompense, l’AQM est encore là et bien en vie.
On n’attend rien en retour et c’est bien ainsi.

Mais, je prends cette offre comme une grande délicatesse de votre part, un cadeau qui tombe du ciel au moment où on s’y attend le moins. Cela me touche infiniment et je vous en remercie.
Et que l’AQM continue longtemps.

Josée Campanale.

 

Sur la photo, de gauche à droite :
André Viens, Jacynthe Chabot, Michel P. Ranger, Josée Campanale et Pierre Tremblay.

X
X